dimanche 23 juillet 2017

Visite du Panthéon



Le Panthéon est le cœur de la France. Les plus grands personnages de notre Histoire (ou du moins une grande partie) s’y retrouvent, y reposent, qu’ils soient politiques, écrivains, scientifiques ou militaires, bref ceux qu’on nomme les illustres de la Nation, soit des hommes et des femmes qui ont marqué leur temps. Une merveille architecturale, un symbole de la grandeur de la France, une visite à faire pour prendre notre Histoire dans la tête. Allez, suivez-moi …


Quand on vit à Paris, on oublie parfois d’aller visiter ses monuments, en se disant qu’on a toujours le temps d’y aller, on repousse encore et encore, par flemme, par envie d’ailleurs. Mais pourquoi partir à l’autre bout de la France comme à Lille ou à Saint-Guilhem, ou même à l’étranger comme à Londres ou à Copenhague, quand on a de quoi visiter dans sa propre ville ? Maintenant que je sais que je vais quitter la capitale, j’ai envie de tout voir ou revoir les merveilles de ma ville et alentours. J’ai vu le Louvre plusieurs fois (je vous en ferais un article bientôt), le château de Versailles, …

Alors pourquoi pas le Panthéon après tout ? Je n’avais pas poussé les portes depuis plus de cinq ans, et j’étais motivée de visiter les parties hautes. Autant le dire de suite, vouloir visiter les parties hautes un samedi de juin à 15h30, c’était aussi simple que se mettre une tête dans un mur. Tant pis, ce sera « juste » le Panthéon, autant dire beaucoup. Mais qu’est exactement ce bâtiment ?

Historique du Panthéon


En 1744, Louis XV se remet d’une grave maladie et décide de faire bâtir une église consacrée à Sainte-Geneviève, patronne de Paris. Le projet voit le jour en 1755 avec l’architecte Soufflot, mais il meurt avant et c’est son collaborateur Rondelet qui le termine en 1790. Mais la Révolution passe par là, et par décret le 4 avril 1791, le bâtiment est transformé en Panthéon national, pour honorer les grands hommes de la Nation.

« Aux grands hommes, la patrie reconnaissante. »

Mirabeau est le premier à y entrer en 1792 (et à en ressortir), on transfère aussi les corps des philosophes Voltaire et Jean-Jacques Rousseau. Jean-Paul Marat y entre en septembre 1794 mais en ressort rapidement, sur décret du Direction le 8 février 1795. Des personnalités politiques, militaires, artistes, défenseurs de l’égalité et scientifiques y font leur entrée. Aujourd’hui, 76 personnalités (72 hommes et 4 femmes) résident au Panthéon. On peut citer Victor Hugo, entré directement après son décès en 1885, mais aussi l’ancien président Sadi Carnot, Pierre et Marie Curie, Alexandre Dumas, l’abbé Grégoire, le maréchal Lannes, Jean Moulin … Et plus récemment les résistants Germaine Tillon, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Jean Zay et Pierre Brossolette. Bientôt, Simone Veil y fera aussi son entrée.



A savoir que le Panthéon n'est pas une exception française ! Avant lui existait celui de Rome, mais il y en a aussi à Moscou, à Budapest ou encore à Lisbonne.

Ma visite


Si l’on enlève les parties hautes, le Panthéon se découpe en deux parties : le niveau principal et la crypte. Simple et efficace. Ce rez-de-chaussée montre l’église que le bâtiment aurait dû être, avec cette nef majestueuse, ces colonnes et surtout ce magnifique dôme. On ne sait plus où regarder : les peintures sur l’histoire de Sainte Geneviève (patronne de Paris), les peintures de héros chrétiens, les sculptures … J’ai passé mon temps le nez en l’air, à tourner sur moi-même, aller et venir sur les peintures fin 19e siècle, à observer les sculptures ultra détaillées.









Le clou du spectacle, si je puis dire, se trouve la sculpture La Convention Nationale, de 1924 par Sicard où l’on voit Marianne entourées de soldats – sauras-tu trouver Napoléon ? – et des députés révolutionnaires, notamment Marat, Danton ou Robespierre. Impressionnante par ses dimensions, elle laisse peu indifférente, on s’amuse à deviner qui est qui, à observer les détails et les visages.





D’un coup, il fait plus frais, on entre dans la crypte, accueilli par le cœur de Léon Gambetta, lui est enterré à Nice. Le vestibule présente les tombeaux des philosophes Voltaire et son rival, Jean-Jacques Rousseau. La rotonde dessert toutes les ailes du Panthéon. On remarque pas mal de salles vides, sans doute pour prévoir d’accueillir de nouveaux occupants. Les sépultures sont assemblés par thème : dignitaires du Premier Empire, écrivains, personnalités luttant pour l’égalité, personnalités de la Révolution, scientifiques, et bien sûr les résistants. Face à ces salles, des plate-formes multimédias permettent de lire une rapide bio de chacune des personnalités, un bon moyen de les faire connaître.





On peut entrer dans certaines salles, voir les inscriptions, parfois se rendre compte de leur impact avec les gerbes de fleurs déposés. A ma visite, il y avait une grande gerbe sur la sépulture de Marie Curie venant de Pologne. Il n’y pas que des sépultures, parfois juste des inscriptions, comme pour Aimé Césaire (enterré à Fort-de-France) ou Toussaint Louverture, pour rendre d’hommage à d’autres grandes figures de notre histoire.










Difficile de sortir de là indemne, de ne pas avoir un léger impact de voir autant de grandes personnalités réunies en un seul lieu. On se sent imprégné de cette grandeur, et beaucoup ont cet éternel débat « et qui faire entrer aujourd’hui ? » Après avoir cité des personnalités décédées comme Olympe de Gouges ou Simone de Beauvoir (entre autres), d’autres noms ont fusé. Dire qu’il y a un mois, j’ai cité Simone Veil et qu’aujourd’hui, elle n’est plus … Bien sûr, je n’ai cité que des femmes ici car je trouve qu’il en manque cruellement, mais je refuse qu’on y fasse entrer juste pour un quota !

Dans tous les cas, je vous conseille cette visite, si possible de réserver à l’avance pour les parties hautes, ou arriver tôt. N’oubliez pas qu’il s’agit d’un lieu où des gens reposent en paix, que crier et rire aux éclats n’est pas approprié du tout. Oui, je parle de vous, ce groupe qui parlait beaucoup trop fort comme si vous étiez au Starbucks ! Mais sinon, bonne visite :)

Panthéon
Place du Panthéon, 75005 Paris
10h-18h30 tous les jours (en haute saison)

9€ plein tarif (+2€ pour les parties hautes)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire